Oracle

Les 6 axes majeurs de l’évolution de PeopleSoft

En ce début d’année 2020, il semble bon de rappeler que les solutions PeopleSoft continuent d’évoluer et d’intégrer des nouvelles technologies, prouvant une fois encore que la voie consistant à pérenniser, maintenir et enrichir l’investissement réalisé sur le socle PeopleSoft demeure une bonne stratégie.
A ce titre, dans la foulée du dernier Oracle Open World, je souhaite relayer le récent discours de PACO AUBREJUAN, Oracle Senior Vice President, Applications Development, qui expose 6 axes majeurs d’évolution PeopleSoft, sans compter l’effort de modernisation de l’ergonomie qui a déjà été réalisée avec le développement et le déploiement de la Fluid UI.

Les Chatbots

Un premier exemple de solution Chatbot a déjà été développé par Oracle dans la suite HCM (image 31) sur le périmètre de la gestion des absences. D’autres viendront concernant HCM mais également diverses fonctionnalités FSCM.

Pour ce faire, Oracle s’appuie sur son investissement sur les chabots et le machine learning qui est matérialisé par la solution Oracle Digital Assistant (ODA) et sur un interfaçage avec PeopleSoft à travers le Chatbot Integration Framework.

La standardisation

Un important effort de standardisation des applications PeopleSoft a déjà été réalisé et se poursuit à travers le développement de Frameworks transverses venant remplacer des solutions propres à chaque module : gestion du workflow d’approbation, gestion des délégations, gestion des notifications.

Outre l’étendue des fonctionnalités et des options offertes par ces frameworks, il y a là une vraie source de simplification pour la mise en œuvre et la maintenance des solutions PeopleSoft.

L’analyse des données

Faciliter l’analyse des données gérées par les applications PeopleSoft fait partie des priorités de l’équipe de Développement Oracle. Précédemment, il y a déjà eu la mise à disposition de Pivots Grids qui permettent la sélection et la mise en forme de données issues de requêtes et qui sont réutilisables au sein de Dashboards et de Workcenters. Il y a maintenant l’ouverture vers l’outil de visualisation Kabana à travers la mise en œuvre du moteur de recherche Elasticsearch.

La maîtrise des spécifiques

Conscient des dérives qu’ont occasionnées les possibilités de personnalisation de l’applicatif standard via la mise à disposition des PeopleTools, Oracle s’efforce de fournir à ses clients des moyens pour maîtriser les développements spécifiques tout en continuant de répondre aux attentes des utilisateurs. Il s’agit notamment des options Page & Field qui vont permettre de configurer en standard les écrans et de la fonctionnalité Event Mapping qui va permettre d’isoler des développements spécifiques en amont ou en aval d’un composant standard.

Oracle Cloud Infrastructure – OCI

Comment profiter des bénéfices d’un hébergement dans le Cloud tout en conservant intégralement sa solution fonctionnelle PeopleSoft ? Oracle Cloud Infrastructure (OCI) est la solution d’hébergement proposée par Oracle et PeopleSoft Cloud Manager est l’outillage qui va permettre de gérer cet hébergement des environnements PeopleSoft.

Outre les gains apportés par un externalisation de l’hébergement de tout ou partie des environnements, il peut s’agir là d’une première étape et d’une première expérience vers la « cloudisation » des solutions applicatives existantes.

Ouverture vers les technologies émergentes

Comment mes solutions PeopleSoft pourront-elles tirer profit de apports de la Recherche-Développement Oracle autour des technologies émergentes ? Les nouvelles solutions étant systématiquement développées et proposées en mode Cloud, l’accès via PeopleSoft se fera simplement via la souscription de Cloud Services, Oracle développant l’outillage d’intégration avec PeopleSoft au fur et à mesure de la sortie de nouvelles offres (principe identique à celui déjà appliqué pour la solution Chatbot)

Pour plus de détail sur ces 6 axes majeurs, suivez l’échange entre Paco Aubrejuan et Rebekah Jackson :

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.